surface

surface

LA QUALITÉ DE L’AIR INTÉRIEUR DE VOTRE ENVIRONNEMENT, LA CONNAISSEZ-VOUS?

De sérieux problèmes de santé peuvent être provoqués par un air intérieur de mauvaise qualité.

En effet, de nombreux polluants peuvent détériorer la qualité d’air que nous respirons. Ces derniers peuvent être de nature biologique ou chimique.

Les contaminants biologiques : Sont des microorganismes tels que la moisissure, les bactéries et les acariens, qui peuvent être respirés et acheminés aux poumons.

Le contrôle de la qualité de l’air de son environnement est donc primordial. Cela se fait par une analyse approfondie de l’air intérieur.

Le contrôle de l’air se fait avec des boites d’exposition.

Nom Description Origine Intérêt de l’analyse
Flore totale aérobie Ensemble des micro-organismes se développant à 30°C en présence d’air, sur un milieu nutritif. L’environnement, les matières premières, les manipulations. La teneur en germes totaux est plus élevée en cas de mauvaises pratiques de production. La charge bactérienne présente dans l’air est un indicateur de l’hygiène globale du procès.
Coliformes totaux Sous-famille des entérobactéries, caractérisées par leur capacité à fermenter le lactose. Mauvaise hygiène du matériel : problème de nettoyage et désinfection des surfaces, mains, contaminations croisées. Indicateur de contamination fécale
Levures et moisissures Micro-organismes capables de croître en conditions adverses (basse température, acidité, faible humidité). Certaines moisissures peuvent produire des mycotoxines cancérigènes. Les levures et moisissures sont presque impossibles à éviter ! Les spores de moisissures sont présentes partout dans l’air. On en retrouve davantage dans les endroits humides. Le contrôle des endroits humides.